Les foulées du Gois

Introduction: 

30ème édition des foulées du Gois avec Alix et Richard.

30ème EDITION - LES FOULEES DU GOIS LE 12 JUIN 2016

 Le 12 juin 2016, c'était la 30ème édition des Foulées du Gois entre Beauvoir sur Mer et Noimoutier (85).

Pour Alix et Richard, il s’agit de leur 3ème participation consécutive.

Une petite surprise les attendra au retrait des dossards. En effet, des prénoms féminins figurent sur ces derniers, juste en dessous du numéro. Richard s'appellera Karine et Alix se prénommera Julie le temps de la course. (Petite explication : la catégorie Handisport court en même temps que la course populaire des femmes et pour des raisons qui sont propres aux organisateurs, tous les sportifs masculins handisports se sont donc féminisés pour une petite heure…)

Notre couple Handisport est arrivé à Beauvoir sur Mer trois heures avant le départ, le temps pour eux de s’imprégner de la météo capricieuse ce jour là et des odeurs si particulières du bord de mer.

A 17h50, le départ est donné pour tous les sportifs Handisport, dix minutes avant ces dames, de manière à éviter les bousculades certaines du départ.

Alix et Richard, le seul binôme non voyant, se placent derrière tout ce petit monde pour ne pas gêner le déploiement imposant des joélettes. (Dispositif monté sur une roue, permettant d’accueillir une personne assise et d’être guidée par un minimum de quatre personnes)

Au départ de la course, un bon petit vent de 50 km/h sera de travers avant gauche, puis de face après la première courbe, à mi-course sur l’aller. Les quatre premiers kilomètres sont assez difficiles.

Arrivés au ravitaillement sur l'île de Noirmoutier, ils font un stop permettant une hydratation nécessaire, puis vient le demi-tour pour rejoindre le point de départ de la course.

Sur le chemin du retour, le vent poussera peut être les coureurs.

Alix devra marquer une pause, car bien souvent après une bonne hydratation, une évacuation devient nécessaire.  Mais sur la traversée du Gois, il n’existe point d’arbre. Seulement une foule importante venue encourager les sportifs. Tant pis, la pause cela se fera face à la mer, avec toutes ces dames passant au pas de course dans son dos…

Ils reprennent les pavés qui les mènent à l’arrivée. Alix n’a aucun repère si ce n’est les indications que peut lui communiquer son guide. Alors il demandera à de multiples reprises : On est encore loin ?

Richard lui répondra souvent : encore 300 mètres avant le prochain poteau, avant les prochains pavés etc…, mais les deux derniers kilomètres lui paraissent interminables. Mais il tient bon, il s’accroche, ne faiblit pas, ne lâche rien.

Le public massé vers l’arrivée, encourage vivement ces deux drôles de dames de leurs applaudissements et grâce à cet ambiance chaleureuse, ils arrivent presque à accélérer dans les dernières centaines de mètres.

L’arrivée est franchie sous les applaudissements et les commentaires de l’animateur de cet évènement sportif. Soulagement, ils peuvent respirer normalement.

Richard et Alix sont agréablement surpris, ils signent cette année leur meilleur temps des trois participations.

Ils sont invités à monter sur le podium avec les autres sportifs Handisports. Pour la première fois une belle coupe leur a été remise par Monsieur le ministre des sports Jean-François LAMOUR, invité pour cette 30ème édition.

 Plus de 40 personnes handicapées ont participé à cette belle course avec difficulté mais cela n’a pas effacé les sourires et l’envie d'être ensemble, motivées par le sport.

 Plusieurs personnes avaient fait le déplacement pour venir les encourager, dont le fan club d’Alix, qui a pu apprécier de déguster une boisson à connotation festive, versée directement dans la coupe. Une petite fuite du contenant est vite repérée, mais au final très peu de perte tellement la coupe a tournée vite pour le plaisir de partager cette performance.

Cette coupe a trouvée sa place dans le bureau d’Alix à la médiathèque Benjamin Rabier de La Roche-sur-Yon (85).

L'année prochaine Alix et Richard souhaiteraient courir avec d'autres personnes déficientes visuelles.

L’appel est donc lancé, avis aux amateurs.

Bien sportivement.

 Alix Grondin et Richard Courtot.